Le mot du Président

Depuis les années 2000, partout en Europe, les abeilles après l’invasion du Varroa destructor, sont victimes du syndrome d’effondrement des colonies dont les causes sont multiples et à ce jour incertaines, voire inconnues. Cela a entraîné une chute brutale de la production de miel ainsi qu’un net recul de la filière apicole. En France, où le nombre des exploitants a baissé de 40% en dix ans, 42000 apiculteurs produisent 18000 tonnes/an. Ce tonnage insuffisant ouvre la porte à l’importation de 25000 t de miels étrangers souvent de qualité incertaine car à bas prix.

La conduite d’une ruche consiste à veiller à la démographie de celle-ci afin d’en optimiser la production, car n’oublions pas que la majorité des apiculteurs sont des éleveurs dont le but principal est de récolter du miel ainsi que des produits dérivés (pollen, propolis, gelée royale, pollinisation…). N’oublions pas non plus l’apiculteur de loisirs dont les motivations sont tout aussi sincères mais qui préfère laisser la rentabilité en arrière plan, sa motivation première étant de prendre du plaisir dans la conduite de sa ruche. Le but du syndicat sera donc de regrouper les  différents adhérents, débutants et professionnels, répartis sur l’ensemble du département du Gard afin de mieux les défendre, les informer, les former par le biais du rucher école, et susciter peut être de nouvelles vocations.

Le président: Frédéric Chambon

Notre but est de regrouper les apiculteurs, afin de mieux les défendre. Nous sommes là aussi pour protéger et sauvegarder les abeilles. Le rucher école permet d'assurer la formation des futurs apiculteurs.